Une poitrine généreuse peut être perçue par la bien-pensance comme un atout indéniable pour arriver à ses fins, qui plus est dans le cinéma, mais peu de gens ignorent que ce n’est pas toujours le cas et qu’une taille de bonnet volumineuse peut occasionner certains désagréments qui pourraient mettre en péril une carrière d’artiste, comme ce fut le cas pour Drew Barrymore !

Petite-fille du comédien John Barrymore et filleule de Steven Spielberg, cette dernière est une des actrices les plus célèbres du cinéma américain grâce à des films notoires tels que E.T l’extraterrestre, Scream, Charlie et ses drôles de dames et Miracle en Alaska entre autres.

La particularité de Drew Barrymore est qu’elle a subi une plastie de réduction des seins pendant son adolescence à seulement 17 ans : une intervention précoce pour s’épargner des douleurs lombaires et dorsales dues à sa poitrine volumineuse qui auraient pu changer la trajectoire de sa carrière phénoménale au grand écran.

Selon les propres aveux de la principale protagoniste, une intervention chirurgicale à un si jeune âge était inévitable pour se délester du poids considérable de ses seins : « Quand votre poitrine est énorme, vous devenez très embarrassée. Votre dos fait mal. C’est inconfortable. »

diminution-taille-seins-tunisie

La réduction mammaire prématurée pour éviter d’éventuelles douleurs ultérieures

Comme beaucoup de jeunes femmes qui arborent des gros seins, la sublime Drew Barrymore a pris une décision audacieuse pour se sentir bien dans son corps en acceptant de passer par la case chirurgie, alors qu’elle n’est qu’une gamine de 17 ans.

Dans bien souvent des cas, un volume opulent des seins peut être une véritable problématique susceptible d’altérer le bien-être et le confort de la personne concernée, surtout quand ils sont peu proportionnels avec sa morphologie.

Pour ce qui est du cas de la californienne (elle est née le 22 février 1975), la décision de subir une intervention chirurgicale a été prise pour des motivations à la fois esthétique et psychique comme le confiait cette dernière à la presse : « J’aime vraiment mon corps et comment il est maintenant ! ».

Comptant à son palmarès plusieurs récompenses, on peut tout autant arguer que Drew Barrymore a pris une sage décision en optant pour une réduction mammaire, surtout lorsqu’on l’aperçoit sur lors des cérémonies avec ses robes sublimes qui mettent en exergue sa silhouette élancée, pour le plus grand bonheur de ses fans et admirateurs dans le monde entier.