Traitement des cicatrices : Définition :

Le traitement des cicatrices est une chirurgie réparatrice cutanée qui permet d’enlever les lésions cutanées pouvant provenir de l’acné, d’une opération chirurgicale ou d’un accident de voiture et qui laissent souvent des séquelles inesthétiques en raison de leur largeur, de leur couleur, de leur absence de régularité ou de leur relief accentué ou creusé.
Le but de cette intervention est de remplacer une cicatrice dite « vicieuse » par une nouvelle cicatrice moins gênante et plus discrète, tout en améliorant son orientation par rapport aux lignes normales de la peau.
Bien qu’il existe plusieurs techniques non-chirurgicales pour faire disparaître partiellement ou presque totalement une cicatrice (peeling, laser, tatouage, pommade …), seule la chirurgie cutanée peut corriger les séquelles considérées comme inesthétiques.
Par ailleurs, le traitement des cicatrices n’est envisageable que dans les cas suivants :

  • Cicatrices rétractiles : Elles sont très indurées et ne se laissent pas distendre. Elles sont très inesthétiques et peuvent parfois entraîner une gêne fonctionnelle (lors de certains mouvements)
  • Cicatrices ulcérées : Elles peuvent faire l’objet d’écorchures superficielles susceptibles de se creuser et de s’aggraver avec le temps
  • Cicatrices instables : Elles sont très anciennes et présentent un risque de dégénérescence maligne
  • Cicatrices hypertrophiques : Elles se présentent sous forme de boursouflures rouges qui peuvent parfois démanger. Elles ont tendance à évoluer après la guérison de la plaie
  • Cicatrices inesthétiques : Elles peuvent revêtir différents aspects : larges, colorées, irrégulières, décalées, enfoncées et adhérentes entre autres

traitement-cicatrices-tunisie

Prix traitement cicatrices Tunisie :

Pour connaître le prix de cette intervention, vous pouvez faire une demande de devis gratuite. Il est également possible d’obtenir le prix en dinars d’un traitement des cicatrices en Tunisie en effectuant la même démarche.

Comment se forme une cicatrice ?

La formation des cicatrices est liée directement à la composition de la peau ou du tissu cutané.
Il est intéressant de savoir que la peau est constituée par 3 couches superposées : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. La peau, qui est l’organe le plus étendu de notre corps, vise à protéger le milieu intrinsèque de toutes les agressions environnementales (barrière immunitaire).
Donc, si cette barrière est attaquée, les fibres du collagène et de l’élastine vont être détruites, ainsi que certaines terminaisons nerveuses. Par ailleurs, le mécanisme du corps a tendance à déclencher la coagulation (par les plaquettes) et la régénérescence cellulaire, ce qui explique l’apparition d’un tissu cicatriciel après quelques jours.
Dans certains cas, le processus de cicatrisation n’est pas totalement réussi et c’est pour plusieurs raisons :

  • Cicatrice profonde
  • Brûlure second degré ou plus
  • Infection de la plaie
  • Mauvaise qualité de peau
  • Si la cicatrice est profonde ou si le patient a une mauvaise qualité de peau
  • Le patient est fumeur ou s’expose longtemps sous les rayons UV
  • Prise des médicaments anticoagulants, ralentissant la cicatrisation

Traitement des cicatrices en Tunisie : quelles sont les traitements disponibles ?

Il existe en Tunisie plusieurs méthodes pour le traitement des cicatrices qui sont les suivantes :

La reprise chirurgicale :

Cette technique est destinée aux cicatrices épaisses, recroquevillées et qui ne peuvent être traitées par le laser. Celle-ci est possible pour diminuer un volume excessif de la cicatrice mais n’est pas toujours indiquée, étant donné que la récidive est fréquente.
Le plasticien excise la cicatrise défectueuse puis la referme avec la technique de suture la plus adaptée pour espérer obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète.
Ceci étant, ce dernier doit toujours veiller à ne jamais agrandir la cicatrice lors du retrait de la lésion, laquelle a un grand risque de récidive.

La pressothérapie :

Cette technique consiste en une compression permanente et mécanique sur la cicatrice chéloïde pour l’aplanir et l’assouplir.
En effet, la compression permet de réduire le diamètre des fibrocollagènes, de diminuer les mucopolysaccharides et d’induire une régularisation vasculaire.
Il faut savoir que la durée d’une pressothérapie est d’environ 6 mois et qu’elle est réalisée grâce à des vêtements compressifs élastiques et adaptés à la morphologie de chaque patient.

La dermorestauration :

Cette technique consiste à stimuler le derme à l’aide d’un cylindre composé de microaiguilles afin d’activer la synthèse de collagène. Celle-ci est souvent employée pour traiter les cicatrices d’acné et les ridules liées à l’âge.
Il faut savoir que la dermorestauration est particulièrement adaptée aux zones qui ne peuvent bénéficier du peeling profond, réservé au visage.

La radiothérapie :

Cette technique entre en action lorsque les traitements précédents se sont soldés par un échec. La radiothérapie est effectuée par voie interne ou par curiethérapie intra-cicatricielle et peut être associée à un acte chirurgical de réduction initial.
Toutefois, cette méthode ne convient aucunement aux peaux irradiées car elle comporte un risque de cancérisation à long terme, et ce, malgré les faibles doses d’irradiation.

La dermabrasion :

Cette technique consiste à éliminer à l’aide d’une brosse rotative ou avec des lasers spécifiques la couche superficielle du visage, l’épiderme et dans certains cas, atteindre le derme superficiel.
Dès que la couche de peau est détruite, une nouvelle peau peut alors se reconstruire grâce aux phénomènes naturels de cicatrisation.

Le laser CO2 fractionné :

Cette technique qui requiert une anesthésie locale permet une vaporisation des couches superficielles de la peau et un chauffage du derme superficiel avec rétraction des fibres de collagène.
Autrement dit, elle permet d’améliorer la structure de la peau et de corriger les colorations et les textures anormales des cicatrices (hyperpigmentation par exemple).
Le laser CO2 fractionné se présente comme le traitement idéal pour les cicatrices d’acné et les cicatrices d’autres origines. Il se révèle également efficace pour effacer les rides du visage.

Comment se déroule un traitement des cicatrices en Tunisie ?

D’emblée, il est important de préciser que le traitement des cicatrices ne peut avoir lieu que si elles sont matures et stables.
Le chirurgien esthétique adopte sa technique opératoire en fonction des caractéristiques de la cicatrice à corriger et des propriétés des tissus du patient.
Dans les cas les plus simples, ce dernier excise la cicatrice défectueuse et la referme ensuite grâce à une technique de suture parfaite pour obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète.
Pour ce qui est des cicatrices très étendues, le plasticien peut recourir à plusieurs techniques, isolées ou en association, afin d’obtenir le meilleur résultat possible :

  • Excision en plusieurs fois : Elle permet à la peau de se détendre entre deux temps opératoires (principe dit des « exérèses itératives »)
  • Greffe de peau : La peau est soustraite à une autre zone du corps
  • Plastie locale : Elle permet de déplacer un lambeau de peau avoisinant afin que ce dernier vienne recouvrir la zone cicatricielle
  • Expansion cutanée : Elle consiste à placer des ballonnets gonflables sous la partie cutanée proche de la cicatrice afin de la détendre petit à petit pendant quelques semaines. La peau détendue peut alors être tirée, une fois les ballonnets enlevés, pour couvrir la cicatrice inesthétique

Quoi qu’il en soit, le praticien doit exposer au patient toutes les possibilités envisageables et adaptées à chaque situation.

Traitement des séquelles en Tunisie : quelles sont les suites opératoires ?

Après l’intervention, le patient peut constater un certain inconfort et une sensation de tension au niveau de la cicatrice opérée, mais de véritables douleurs invalidantes sont rares.
Dans les 48 premières heures, la région opérée peut laisser apparaître un œdème (gonflement) et de petites ecchymoses (bleus) qui ne sont que transitoires.
Par ailleurs, il est important que le patient évite les mouvements susceptibles de provoquer des tensions sur la cicatrice opérée.
Pour ce qui est de l’exposition au soleil, il est recommandé d’éviter toute exposition et d’utiliser une protection de type « écran total » tant que la cicatrice demeure foncée.

Quelles sont les complications possibles après l’intervention ?

Les complications susceptibles de survenir à la suite d’un traitement des cicatrices sont les suivantes :

  • Infection
  • Nécrose de la peau
  • Légers écoulements de sang
  • Hématomes
  • Blessure de nerfs avoisinants
  • Défaut de prise de greffe
  • Anomalies de cicatrisation

Résultat traitement des cicatrices en Tunisie :

Le résultat définitif de la cicatrice n’est appréciable que plusieurs mois à deux ans après l’intervention.
Si une nette amélioration de la qualité de la cicatrice est constatée après un traitement chirurgical, il faut considérer que la cicatrisation est un phénomène aléatoire dont la qualité ne peut être garantie puisqu’elle est variable en fonction de l’âge, de la qualité des tissus et de la zone concernée.