Chaque patient a besoin d’avoir une information exhaustive sur sa rhinoplastie. Cette information doit évoquer la technique utilisée, les incisions pratiquées, les suites opératoires et le résultat attendu. Le chirurgien esthétique est aussi appelé à informer son patient sur les risques et les complications liés à la chirurgie même s’ils sont de nos jours rarissimes. On parle d’une imperfection du résultat lorsque la chirurgie du nez n’atteint pas ses objectifs…

À titre de rappel, la rhinoplastie est une chirurgie esthétique qui sert à réparer la forme d’un nez disgracieux. Tous les défauts inesthétiques du nez peuvent être corrigées à l’aide de cette intervention. Les techniques sont différentes et variées. L’objectif est le même : réparer la forme du nez.

Rhinoplastie : suites opératoires

Les fils de sutures qu’utilise le chirurgien esthétique, lors d’une Rhinoplastie, sont résorbables. Dans certains cas, il peut les retirer le 5ème ou le 7ème jour après l’opération.

Les mèches endonasales disparaitront toutes seules. Également, il est possible de les enlever le 03ème jour. Si la correction de la forme du nez nécessite la mise en place d’un plâtre, celui-ci sera retiré après une semaine. De même, pour les attelles endonasales.

La Rhinoplastie est-elle une opération douloureuse ? C’est la question que posent beaucoup de patientes. La réponse est la suivante : aujourd’hui la rhinoplastie présente un acte sécuritaire très bien maîtrisé. Les gestes effectués sont devenus simples par rapport à avant ce qui fait que le confort du patient est devenu assuré. La douleur après une chirurgie du nez est assez modérée. Elle est bien atténuée à l’aide d’antalgiques classiques.

Quant à l’œdème et aux ecchymoses, ils sont variables selon la technique utilisée et selon le patient aussi. Ces symptômes disparaissent progressivement et cela se manifeste nettement après 07 jours. L’œdème peut persister quelques semaines encore. Mais, il finira par disparaitre. Il peut induire une gêne opératoire souvent prolongée, provoquer une diminution de l’odorat et un gonflement autour du nez.

Les améliorations seront jugées définitivement après 06 mois le temps que le processus de cicatrisation s’achève complètement.  Il est important de savoir que la consommation du tabac avant et après une rhinoplastie peut retarder la cicatrisation et entraîner même une infection.

Parlons maintenant des risques liés à une chirurgie esthétique du nez et notons le bien : chaque acte chirurgical même fait dans la meilleure circonstance peut exposer un risque de complication. La rhinoplastie, étant un geste opératoire, comporte des risques.

  • Saignement et hématome
  • Infection
  • Des troubles de visions
  • Des infections intracrâniennes
  • Une mauvaise cicatrisation
  • Des complications au niveau des zones de prélèvement cartilagineux ou osseux
  • Une Imperfection du résultat dûe à une consolidation incorrecte des os du nez ou à un défaut de redrapage de la peau.

Ces complications sont exceptionnelles. Pour les éviter et pour avoir un très bon résultat, il faut s’adresser à un bon chirurgien esthétique qui a une importante expérience professionnelle et qui l’habitude de réaliser des rhinoplasties.

Si vous avez déjà fait une chirurgie du nez et si le résultat de votre traitement ne répond pas à vos attentes, sachez bien que notre agence collabore avec une clinique esthétique très bien réputée. Cette clinique engage des plasticiens de haut niveau. Vous pouvez, si vous désirez, corriger la forme de votre nez, faire une rhinoplastie secondaire en Tunisie. Les retouches sont effectivement possibles 06 mois après une première chirurgie du nez. D’une manière générale, leur réalisation est beaucoup plus légère que l’opération initiale.