Le café fait-il prendre du poids ?

Les effets bénéfiques du café sur la santé sont traditionnellement connus. Mais, il se trouve que boire du café au-dessus de la dose requise quotidiennement, peut entraîner une augmentation de poids.

Les effets du café sur le cholestérol

Pour des chercheurs de la Western Australian Insitute for Medical Research associés à ceux de la University of Western Australia’s School of Medecine and Pharmacology, à partir de 5 cafés par jour, on augmenterait non seulement le risque de prise de poids mais aussi celui du syndrome métabolique ; donc un tour de taille plus large, une probable hypertension, un accroissement du taux de triglycérides, et probablement aussi le diabète et l’AVC.
Il se trouve en effet que le café agit sur le métabolisme des lipides qu’il modifie. La consommation accrue de café augmente le taux de cholestérol en général mais particulièrement, les lipoprotéines de faible densité (LDL) ainsi que les triglycérides. Il s’agit là de l’action du kahwéol et du caféstol, après une consommation quotidienne de 3 tasses de café infusé non filtré.
Le café décaféiné est parmi tous les autres cafés, café filtré, café instantané, expresso, café non décaféiné, celui qui entraîne une plus grande modification lipidique. C’est lui qui est principalement responsable de l’augmentation du LDL-cholestérol et de l’apoprotéine B. Donc à force de boire du café, il faudra songer à faire retirer les amas graisseux.

Le café fait-il prendre du poids

L’homocystéine un danger qui vient de la caféine

Outre le Kahwéol et le caféstol, deux diterpènes présents dans le café, responsables d’une croissance du taux de cholestérol, la caféine et l’acide cholorogénique sont deux autres substances présentes dans le café, qui suite à une consommation abusive, provoqueraient une hausse de l’homocystéine, un acide aminé naturel, qui s’accumule dès lors qu’il n’est pas utilisé notamment en cas de carences en vitamines B6 et B12.
Pour de nombreux spécialistes, l’homocystéine aussi bien que le cholestérol, devraient tous les deux faire partie du bilan sanguin général, parce que tous les deux, ils représentent une véritable menace. L’homocystéine serait autant nocif que le tabac, l’alcool ou encore les graisses.

L’homocystéine et la mauvaise graisse

Tout compte fait, on doit retenir que l’homocystéine a des effets néfastes sur l’organisme. D’une part, elle cause des lésions des parois vasculaires principalement de l’endothélium artériel, facilite l’agrégation plaquettaire et permet l’accumulation du mauvais cholestérol en accentuant l’oxydation des lipoprotéines.
Mais contrairement au cholestérol, l’homocystéine résultante de la consommation excessive de café, n’est souvent que l’apanage des personnes qui souffrent d’emblée d’une hyperhomocytéinémie génétique, donc qui ont le génotype MTHFR 677TT.