Des fausses fesses non pas pour un postérieur plus rebondi, mais pour …. faire passer de la drogue !!

Il est évident que la principale visée de la chirurgie esthétique est d’abord esthétique, avec l’objectif d’embellir la personne qui fait appel à elle pour corriger une disgrâce.
C’est un secret de polichinelle d’admettre que les femmes sont les plus grandes consommatrices de bistouri dans le monde, avec un regain d’intérêt particulier pour deux parties de leur corps : la poitrine et les fesses.
Comme le disait si bien l’écrivain Raoul Ponchon : « Si les femmes étaient sans fesses, qu’est-ce que nous ferions de nos mains, pauvres humains ? ». Effectivement, l’obsession des femmes se focalise principalement sur leur postérieur, et celles qui en sont dépourvues se précipitent de plus en plus vers les cliniques afin d’augmenter leur volume fessier, pour le plus grand plaisir de ces messieurs !
Néanmoins, il arrive parfois que les prothèses fessières nourrissent les velléités malhonnêtes de certains malfrats, et cela frise parfois avec l’insolite comme ce fut le cas le 13 février 2018 à l’aéroport de Lisbonne (Portugal).
augmentation-fesses-implants-tunisie

Les implants fessiers utilisés pour transporter de la cocaïne !

Généralement, les implants fessiers en silicone permettent d’augmenter le volume du postérieur et de sculpter le galbe du creux sous la hanche. Mais certains événements improbables peuvent survenir et susciter notre stupéfaction.
Les fesses artificielles ont donc été au cœur d’un trafic de drogue démantelé par les autorités lusitaniennes qui ne s’attendaient sûrement pas à une telle prise !
En effet, elles ont été utilisées par un dealer débarquant d’un vol de Belem (Brésil) pour transporter environ un kilo de cocaïne. Hélas pour lui, les douaniers étaient attentifs et cela leur a permis de faire cette prise à la fois choquante et hilarante.
D’ailleurs, les fameuses fausses fesses interceptées étaient fixées dans un maillot de bains, non greffées, avec une quantité de drogue importante suffisante pour confectionner 5 000 doses individuelles.
Tandis que les femmes dissimulent leurs fesses plates avec des implants, d’autres personnes tentent de camoufler des produits stupéfiants par le biais de fausses fesses : le burlesque à son paroxysme !
Ce fait divers invraisemblable permet de mettre en lumière l’augmentation fessière qui permet aux femmes d’arborer un postérieur plus rebondi pour être plus sexy et non pas pour dissimuler de la drogue, comme certains ont tenté de faire vainement !
Nul doute que cet événement qui a fait le tour du monde incitera à davantage de vigilance de la part des hommes friands de fesses bien rondes, qu’elles soient naturelles ou factices !