Chirurgie esthetique Tunisie

Etre comme on le désire tout simplement, grâce à la chirurgie & la médecine esthétique en Tunisie avec MEDHANNIBAL.

Effondrement de la valve nasale : causes et traitements

Les « valves nasales » sont des zones du nez qui sont étroites et provoquent des difficultés respiratoires. Il y a 2 valves nasales, une valve nasale « interne » et une valve nasale « externe ». La valve nasale externe est la « narine » du nez et est constituée de l’aile, la zone ronde et charnue sur les côtés du nez. L’aile est soutenue par des cartilages situés à la pointe du nez. La valve interne est située à l’intérieur du nez et est la zone située entre la cloison nasale et la partie la plus basse du cartilage latéral supérieur, qui sont des cartilages situés sur les côtés du nez.

Qu’est-ce qu’un effondrement de la valve nasale ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un nez est congestionné et bouché. Ceux-ci incluent un septum dévié, une hypertrophie des tissus naturels du nez (également appelée hypertrophie des cornets inférieurs), des polypes nasaux et/ou des allergies. Une autre raison est le manque de soutien de chaque côté du nez lorsque vous respirez vers l’intérieur. Les « valves » doivent être solides et résister au flux d’air lors de l’inspiration.

Des cartilages faibles peuvent provoquer l’effondrement d’une ou des deux valves du nez, provoquant des blocages et une congestion nasale. Parfois, les blocages peuvent être une combinaison de tous les problèmes mentionnés ci-dessus. Une évaluation approfondie par un spécialiste est nécessaire pour déterminer la cause du blocage et les meilleures options de traitement pour l’effondrement de la valve nasale.

À quoi ressemble l’effondrement de la valve ?

L’effondrement de la valve externe est apparent lorsque vous respirez vers l’intérieur et que la narine d’un ou des deux côtés se ferme partiellement ou complètement sur elle-même. L’affaissement de la valve interne peut être moins apparent à l’extérieur, mais la partie médiane supérieure du nez de chaque côté peut se rétrécir considérablement lors de l’inspiration.

Soulever la peau autour de votre nez ou utiliser des aides courantes comme les bandes « Breathe-Rite » peut atténuer les blocages causés par la valve nasale interne, et peut aider à faire le diagnostic. De plus, à l’extérieur de votre nez, vous pouvez voir un triangle à l’envers sous les os du nez qui est une zone de détachement de votre cartilage supérieur. C’est ce qu’on appelle une « déformation en V inversé » et est plus fréquente après l’ablation d’une bosse ou une chirurgie nasale agressive.

Quelles sont les causes de l’effondrement de la valve nasale externe ?

La faiblesse ou l’orientation vers le haut des cartilages du bout de votre nez peut entraîner un rétrécissement des valves externes lors de l’inspiration. Si vous avez déjà subi une rhinoplastie, les cartilages latéraux inférieurs peuvent avoir été partiellement retirés, ce qui affaiblira également les valves externes. Un élargissement de la peau et du cartilage entre vos narines ou un septum que vous voyez dévié dans une narine contribuera au rétrécissement de la valve externe.

Quelles sont les causes de l’effondrement de la valve nasale interne ?

Pour les valves internes, les cartilages latéraux supérieurs peuvent être faibles ou très étroits provoquant un collapsus lors de la respiration vers l’intérieur. Un retrait de bosse peut entraîner la déconnexion des cartilages latéraux supérieurs de la cloison médiane et leur chute contre la cloison nasale. Si le septum dans la zone de la valve interne dévie vers la valve, cela provoquera également un rétrécissement de la valve.

Préparation pour une procédure de valve nasale

Vous rencontrerez le chirurgien où il passe généralement une heure à passer en revue tout ce qui concerne votre chirurgie. Il évaluera et s’assurera qu’il peut spécifiquement adapter un plan de soins personnalisé à vos besoins exacts. Lors de la consultation, le chirurgien déterminera la nature exacte de vos plaintes et les causes exactes.

Il peut vous prescrire des médicaments qui vous aideront dans vos plaintes. Une fois qu’un plan sur mesure est élaboré, le Docteur et son équipe vous fourniront toutes les informations nécessaires pour s’assurer que votre chirurgie se déroule sans problème. Nous nous occupons des détails afin que vous puissiez vivre une expérience des plus agréables.

Le chirurgien considère que traiter ses patients n’est rien de moins qu’un privilège et un honneur et aime prendre le temps d’apprendre à connaître ses patients et de comprendre pleinement leurs problèmes. Le cabinet du chirurgien offre une expérience de boutique qui vous fait sortir de l’état d’esprit d’être au cabinet du médecin. C’est un environnement chaleureux et confortable, offrant une expérience sur mesure.

Les médicaments et l’effondrement de la valve nasale

Les médicaments aident parfois. Les stéroïdes nasaux comme Flonase peuvent légèrement diminuer l’enflure à l’intérieur du nez et seulement 1 millimètre d’espace respiratoire supplémentaire peut être incroyable. De même, les rinçages salins nasaux peuvent parfois rendre le nez plus ouvert en éliminant les muqueuses et en nettoyant l’intérieur du nez. Si vous avez des allergies, les antihistaminiques comme Claritin et Zyrtec diminueront le gonflement des tissus.

Les décongestionnants comme la pseudoéphédrine et ceux contenus dans Claritin-D diminueront l’enflure du nez. Les bandes Breathe-Rite peuvent ouvrir les valves en tirant sur la peau extérieure du nez. Si les médicaments en vente libre et sur ordonnance ne fonctionnent pas, vous devrez peut-être subir une chirurgie de la valve nasale pour améliorer votre respiration.

Qu’est-ce que la chirurgie de la valve nasale externe ?

La chirurgie valvulaire externe consiste à renforcer le cartilage et les côtés charnus de la narine avec du cartilage. Ce cartilage peut provenir de votre propre septum, de votre propre côte, de vos oreilles ou d’un donneur d’organe. En utilisant une chirurgie nasale ouverte ou fermée, le cartilage est remodelé et renforcé pour empêcher les valves externes de s’effondrer.

Qu’est-ce que la chirurgie de la valve nasale interne ?

Le cartilage peut être placé soit par une chirurgie nasale ouverte ou fermée dans les zones entre le septum médian et les cartilages latéraux supérieurs pour maintenir les cartilages latéraux supérieurs éloignés du septum. Cela augmente la surface des valves internes et, comme nous l’avons vu ci-dessus, même un millimètre d’amélioration de la surface des valves peut améliorer votre respiration.

Existe-t-il d’autres moyens de réparer les valves ?

Si votre pointe tombe, une intervention chirurgicale pour soulever la pointe peut ouvrir à la fois les valves interne et externe. Redresser le septum ou rétrécir la peau et le cartilage entre le nez peut augmenter la zone de circulation de l’air et améliorer également la fonction de la valve nasale. Le chirurgien spécialiste a utilisé avec succès une technique qui enlève le bord inférieur du cartilage latéral supérieur avec une augmentation de l’angle de la valve interne qu’il a trouvée très efficace.

Que faire si mes deux valves externes et internes sont effondrées ?

Vous pouvez réparer les vannes externes et internes d’un ou des deux côtés en même temps. En fait, vous pouvez également subir une septoplastie, une chirurgie des sinus et une rhinoplastie au cours de la même chirurgie. Le chirurgien plasticien est un chirurgien expert dans toutes les procédures ci-dessus et travaillera avec vous pour planifier la bonne procédure pour vous permettre de mieux respirer.

Après la chirurgie et la récupération

En fonction de votre travail, le chirurgien recommande généralement de prendre un minimum de 3 jours de congé avant de retourner au travail. Il décourage également ses patients de soulever des objets lourds. Si vous portez des lunettes, vous aurez peut-être besoin de quelques modifications, le cas échéant. Le chirurgien vous fournira des analgésiques, des onguents, des vaporisateurs nasaux, le tout pour vous aider à maximiser vos résultats. Le chirurgien vous verra ensuite en visite deux semaines plus tard, puis un mois plus tard. Le chirurgien apprécie les visites continues de ses patients et les verra en suivi pendant de nombreuses années par la suite.

Risques associés

Anesthésie : Selon le type d’anesthésie administré, les patients peuvent avoir une réaction. Ceci est extrêmement rare, et il est important de discuter de votre risque personnel avec votre anesthésiste.

  • Infection : dans de rares circonstances, les patients peuvent développer une infection à la suite d’interventions sur la valve nasale. Ceux-ci sont généralement traités avec des antibiotiques peropératoires et postopératoires.
  • Saignement : bien que rares, les patients peuvent avoir des épisodes de saignement après une chirurgie nasale. Votre chirurgien demandera probablement des analyses de sang pour s’assurer que vous êtes en assez bonne santé pour subir l’intervention. Votre chirurgien devrait également passer en revue tous les médicaments et suppléments que vous prenez pour minimiser le risque de saignement.
  • Nécessité de chirurgies secondaires et de révision : selon la complexité de la chirurgie, plusieurs chirurgies sont parfois nécessaires pour assurer les meilleurs résultats esthétiques et fonctionnels.
  • Cicatrisation : Certains patients présentant des problèmes de santé sous-jacents ou plus sujets à une mauvaise cicatrisation et à une cicatrisation. Il est important de comprendre ces risques avant de se lancer dans une stratégie de traitement.
  • Réactions locales : Parfois, vous pouvez ressentir des réactions locales aux onguents, aux sutures, au ruban adhésif et au tampon nasal utilisés pendant la chirurgie et après l’opération. Ceci est rarement vu, mais peut se produire. Si vous avez des allergies à certains matériaux ou adhésifs, vous devriez en discuter avec votre chirurgien.
  • Modifications de la sensation nasale : les patients peuvent ressentir des sensations altérées dans le nez (douleur ou engourdissement). C’est extrêmement rare, et si cela se produit, c’est le plus souvent temporaire.
  • Obstruction persistante ou récurrente des voies respiratoires nasales : bien que l’objectif de la chirurgie soit d’améliorer la respiration, les patients peuvent parfois développer des problèmes persistants ou récurrents des voies respiratoires. Ceci est rare, mais est souvent dû à une mauvaise cicatrisation ou à des cicatrices (voir ci-dessus). Cela peut nécessiter des chirurgies secondaires pour optimiser les résultats.

Besoin continu de thérapies médicales : si vous avez des problèmes respiratoires liés à des causes médicales (par exemple des allergies), vous pouvez continuer à avoir besoin de thérapies nasales médicales (par exemple, des stéroïdes et des sprays nasaux).

Perforation septale nasale : Un trou dans le septum peut se développer. Souvent, ceux-ci ne posent aucun problème. D’autres fois cependant, ils peuvent provoquer des croûtes, des saignements et des difficultés respiratoires. Ceux-ci nécessitent des chirurgies secondaires pour la réparation.